AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yuan Wang Zhen – Leader of Houseki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yuan Wang Zhen
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 26/07/2016
Pseudo : Chocolat



Shining Like A Star
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juil - 18:47

Yuan Wang Zhen

Je m'appelle Yuan Whang Zhen, mais ici les coréens m'appellent plus communément "Zhen", j'ai 25 ans, et je suis un CELEBRITY. Je suis né à Suzhou, en Chine et suis donc de nationalité chinoise. Actuellement je vis à la résidence UNIQ.

->  Je suis un idole depuis 2 ans. Mes spécialités sont le rap et la danse au sein d'Houseki.


Actuellement, je suis célibataire, je suis attiré par les femmes, sauf en soirée... et on raconte que je ressemble à WenHan des UNIQ.
A part ça, j'aime écrire mes textes de rap, la culture Hip-Hop (non, je vis Hip-Hop), la musculation, mon corps (mes abdos précisément), mon manager gaffeur, mon groupe que je chéris le plus au monde (plus que mes abdos, kékéké), les fans d'Houseki, les rookies de la UNIQ, et ma mère. Je déteste le travail bâclé, les régimes, les faux-amis, les profiteurs, les rondeurs (le gras corporel...j'peux pas. Ni sur moi ni sur les autres.), les pâtisseries et autres produits bien gras qui donnent envie, rater ma séance de cardio quotidienne, et mon père.

♛ Caractère : Bienveillant Patient Honnête Fort mentalement Réaliste Humble Travailleur
Sportif et polyglote (coréen, anglais, mandarin, et quelques dialectes chinois) Hautain (parfois) Exigeant Sévère Têtu Solitaire Cachotier Quelque peu individualiste

♛ History : Né en Chine, la politique de l’enfant unique le laissera sans frères, ni sœurs. Son père est un haut cadre, il travaille dans l’agroalimentaire. Sa mère a travaillé dans la banque, mais elle est devenue mère au foyer pour élever Wang Zhen. Encouragé depuis le jeune âge, Zhen ne manqua pas de confiance en soi. C’est une famille chinoise de classe moyenne des plus banales, mais avec un père particulièrement strict. A l’âge de 6 ans, lui et sa famille ont beaucoup déménagés, suivant les nombreuses mutations du père Yuan ; de Suzhou, ils ont habités à Chengdu, Beijing, Xi’an, pour se poser à Hong Kong à l’âge de 10 ans.

Lui qui pensait vivre une vie paisible dans cette cité administrative spéciale de Chine, voilà qu’ils durent encore se déplacer…à l’étranger cette fois, le comble. Lui qui a toujours subi ces déménagements successifs, c’était épuisant à la longue de se réintégrer, se refaire des amis, puis de dire au revoir à tout ça. A 14 ans, il a mal pris de devoir tout quitter encore une fois, mais en plus dans un pays où il ne parle pas la langue. Un pays où il ne parle pas la langue. C’était surtout ça qui le contrariait.

Parce que dans les faits, Zhen n’a jamais eu de mal à se faire des amis. Mais pour lui, il le devait aux mots ; les mots, il en était fasciné depuis deux ans. C’est grâce à ses amis –les meilleurs qu’ils pensaient avoir- d’Hong Kong qu’il a découvert le rap et la culture du hip pop. Une musique de mots, créée par les mots ; un parfait exutoire pour un collégien travailleur. A cette époque, c’était vital. C’est en mandarin qu’il a commencé à rapper, et avant ça, c’est sur du m-rap qu’il a commencé à danser. Entre études, rap, et danse, Wang Zhen a su les concilier-en mentant sur son emploi du temps. Au lieu d’étudier chez un pote, lui et ledit pote se rendaient au garage, retrouver leur aînés pour danser et s’essayer à des freestyles. Ses parents n’étaient pas au courant de cette double vie ; ils l’auraient vu d’un très mauvais œil. Plus que Hong Kong, c’est toute la culture de la m-hip hop qu’il quitte…le pilier de sa vie.

Les premiers temps furent durs. Apprendre une nouvelle langue, un nouvel alphabet…quelle plaie. Pourquoi la Corée du Sud ? Pourquoi à Jeju, si loin, alors que la Corée du Nord était plus près ? C’était absurde pour un jeune Wang Zhen plein d'a priori. Mais dès qu’il comprit le minimum de coréen, il changea très vite d’avis. La Corée du Sud vit le hip pop. Quand il s’en rendit compte, il étudia à fond cette langue pour comprendre les rappeurs de ce pays et pouvoir imiter leur flow. Si le breakdance était une langue universelle, le rap est une langue régionale. En peu de temps qu’il n’en faut, il eut assez de coréen pour se refaire une bande de potes fanas de hip pop. Il mit la même énergie à apprendre l’anglais –parce que des textes avec de l’anglais, ça claque.

Les années passèrent, et pas l’ombre d’un déménagement en vue. Parfait. Parce que Zhen s’est pris d’affection pour Jeju et sa scène underground. Du collège au lycée, il avait bien évolué ; il était passé du garage aux dance battle de rue, rappant pour qui veut l’entendre. Ça lui arrivait de se produire dans des mini-showcase pour se tester aux monstres du quartier. Il ne sortait que pour faire sensation ; le reste du temps, il étudiait dans sa chambre.

Toujours dans les premiers de sa classe, les Yuan voyaient leur fils dans la finance ou le commerce. Pendant le lycée, ils ne se gênèrent pas pour choisir les options de leur fils pour le préparer à ces études-là. C’est précisément là que Wang Zhen eut une prise de conscience : pourquoi continuer à leur mentir ? Pourquoi continuer à jouer au bon élève alors qu’il est un monster rapstar à l’extérieur ? Est-ce que combler leurs espoirs le rendrait heureux ?

A 17 ans, il avoua toutes ses activités à ses parents. Il leur montra tout : textes, vidéos de breakdance, enregistrements de sa voix sur son smartphone, tout. Ses parents furent choqués. Ils n’en revenaient pas de voir leur fils s’adonner à de la musique de voyous…leur réaction était dure à encaisser. Et ce qu’il leur dit les laissa abasourdis…voilà qu’en plus il voulait se lancer dans une école de danse à la fin du lycée. Ses parents crurent rêver. Le bougre était déterminé. S’ensuivit une dispute, puis une autre…ils ne les comptèrent plus à partir de ce jour.

Deux mois plus tard, annonce du prochain déménagement. Leur fils devait se rendre, ils ne resteraient pas plus longtemps en Corée. Wang Zhen ne l’entendait pas ainsi. Il fugua de chez lui, squatter chez un ami, résolu à ne pas quitter Jeju. Ami qui était de son côté, bien sûr. Une année passa. A force de chantage affectif, Zhen remit les pieds chez lui, ses parents ayant abandonné l’idée du déménagement. Année pourrie où il rata son examen d'entrée aux universités. Toutefois, il y avait eu du bon : cet ami qui l’a hébergé connaissait des gens de la UNIQ, et il l’a mis en relation avec eux. Alors pendant son année de rattrapage, il eut d’abord une collaboration entre Zhen et UNIQ en tant que compositeur. L’étudiant écrivait des textes pour UNIQ en échange de quelques revenus –histoire de se payer quelques sorties.

A 19 piges, il réussi enfin son examen. Bien, et maintenant ? Voilà que ses parents reparlaient d’école de commerce, le rassurant qu’il y a des associations de musique et de sport, qu’il pourrait trouver son bonheur…bla bla bla. Rapidement, ils lui prirent la tête, et il reprit ses valises. Il se trouva un petit studio et un petit job de serveur, loin de ses parents et de leurs discours moralisateurs. Pendant quelques mois, il vivota comme ça, mais jamais il n’a lâché le rap et le breakdance. Il se produisait toujours sur la scène underground quand il avait assez de revenus. Il avait plus ou moins continué à collaborer avec UNIQ, mais c’était moins facile qu’avant.

Zhen commençait à baisser les bras quand son ami –l’hébergeur- s’étonna qu’il ne se présente pas aux auditions. Quoi ? Lui se présenter à maison de disques aussi commerciale ? Même s’il leur a vendu des droits d’auteur, Zhen pensait que le niveau était bien inférieur que ce proposait la pure street. Mais secrètement, il garda la proposition dans un coin de la tête. UNIQ a beau être mainstream, sa situation était tellement pourrie…que risquerait-il à part les exploser ? Quelques mois plus tard de réflexion, il s’y présenta et il fit sensation.

Impressionné par ses talents en breakdance, il fut retenu à 21 ans. Quelques mois plus tard en tant que trainee, et le voilà leader du groupe phare de UNIQ sous le simple nom de Zhen : Houseki. Une réussite inespérée. Et le succès rencontré avec ces petits gars…c’est fou ce qui lui est arrivé. En tant que leader, il prit son rôle très à cœur. Ce n’était pas facile au début, être considéré comme un « grand frère » par des personnalités aussi opposées et sans aucun lien de sang, ce n’était pas gagné d’avance pour un enfant unique aussi indépendant que Wang Zhen. Il s'est toujours débrouillé tout seul. Mais au fond, ça lui aurait évité bien des déboires s’il avait eu les conseils d’un aîné, alors il essaye de donner ce qu’il n’a pas eu. Même s’il a l’impression de ne pas s’y prendre aussi bien qu’il le voudrait, en réalité il joue son rôle à merveille. Zhen est une petite bénédiction pour le groupe et pour les producteurs.

Chocolat
▸ ÂGE : 21 carottes ▸ COMMENT T'AS CONNU UNIQ ? : Je pense que tout le monde sait que Hyunnie et moi partageons une longue histoire de diplomatie  :087:  ▸ DÉJÀ PARMI NOUS ? : Oui, avec Park Ye Jin la chauvine. ▸ QUE PENSES-TU DU GRAPH / DU FOFO ? : Purple Line......  079 ▸ UN DERNIER MOT ? : J'ai hâte de voir les Houseki au complet  068

Code ©Hyunnie
Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité
Mar 26 Juil - 18:56
Mon Choocoooo !
Re-bienvenue à toi ! 001
Tu fais deux heureux sur ce forum tu sais ? **
Bon courage pour ta fiche en tout cas, et si tu as des questions... tu sais où me trouver 025
Revenir en haut Aller en bas
Ahn Adrien
avatar
Messages : 29
Date d'inscription : 02/01/2016
Pseudo : Natia / Korea.



Valiant Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juil - 21:02
Bon retour à toi sur le forum !
C'est un TRES bon choix de PV ! Patate ne pourra qu'affirmer ce que je dis ! XDD Vu comment j'ai du lutter des jours et des jours ! XD

Amuse toi bien avec lui ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yuan Wang Zhen
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 26/07/2016
Pseudo : Chocolat



Shining Like A Star
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Juil - 16:57
Merci beucoup pour vos messages de bienvenue mes chous 003

Min Joon et Min Soo, vous pouvez être heureux, cette fiche est terminée 002

Je te crois Adrien, sur les deux Houseki restants, Zhen m'a de suite tapé à l’œil **


0/2 RPs : Libre comme l'air ~
Revenir en haut Aller en bas
UNIQ Ent.
avatar
Messages : 81
Date d'inscription : 09/05/2015
Pseudo : Hyunnie



I'm Your Director
Voir le profil de l'utilisateur http://uniqentertainement.forumactif.org
Mer 21 Déc - 0:07
Bienvenue à la Uniq Entertainement !

Félicitations !! Te voilà validé !! Tu vas pouvoir commencer à vivre l'aventure Uniq et découvrir les merveilles de l'île de Jeju ! Mais avant tout, il faudra que tu n'oublies pas de remplir ton profil de l'ensemble des détails concernant ton personnage et d'aller créer ta fiche de relations ! Tu as aussi la possibilité d'installer ton téléphone ! N'oublie pas, enfin, de faire ta demande d'appartement à la résidence Uniq par ici !
Et si tu veux déjà te lancer dans le rp, n'hésite pas à aller faire une demande de rp !
Voilà ! N'hésites pas non plus à venir faire un tour dans le flood pour rencontrer le petit monde de la Uniq ! TRÈS TRÈS BON RP sur UNIQ ENT. !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Yuan Wang Zhen – Leader of Houseki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BEM Type Yuan Wang
» Le cuivre, leader des metaux de base
» Bordage Pierre - Les aigles d'Orient - Wang T2
» Optimus Prime, leader of the Transformers
» Quel personnage a été (ou serait) selon vous le meilleur leader des Legendaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNIQ Entertainement :: JOIN US ! :: Les Auditions :: Les Admis-